Equipement remarquable

L’ULiège est la première université belge à s’équiper d’un scanner IRM 7 Tesla



C’est une opération délicate qui s’est déroulée au Centre de recherche du Cyclotron sur le campus du Sart Tilman de l’Université de Liège. Le scanner IRM 7 Tesla, nouvel appareil de neuroimagerie à ultra-haut champ, a été livré au GIGA-CRC-In Vivo Imaging par l’entreprise Siemens Healthineers.

P

esant pas moins de 20 tonnes, l’aimant a été transporté d’Oxford à Liège via Calais, avant d’être minutieusement placé au moyen d’une grue, en passant par le toit amovible du nouveau bâtiment jouxtant le CRC, spécialement construit pour accueillir le nouvel IRM.

L’Université de Liège est la première université belge à s’équiper de cet appareil dernier cri de neuroimagerie. Le MAGNETOM Terra est un système d'IRM doté d’un champ magnétique de 7 Tesla, 140.000 fois plus puissant que celui de la Terre. Le scanner repose sur la technologie d’évaporation à zéro hélium (Zero Helium Boil-Off).  Grâce à l’hélium, la température de l’aimant est abaissé à -270 °C, ce qui le rend supraconducteur, permettant à des courants électriques élevés de créer un champ magnétique de 7 Tesla. Plus le champ magnétique est puissant, plus la résolution des images est élevée. C’est pourquoi cet IRM est plus performant encore que le scanner 3 Tesla dont le CRC est déjà équipé, et qui continuera à être utilisé par les chercheurs.

Le nouvel IRM sera exclusivement dédié à la recherche en neuroimagerie. Le niveau de résolution infra-millimétrique de la structure du cerveau et la possibilité de détecter avec une infime précision les variations d’activité du cerveau en action vont permettre la poursuite des travaux de niveau international qui font déjà la réputation des équipes scientifiques de l’ULiège dans le domaine des neurosciences.

« Pour approfondir nos connaissances sur la physiologie et les pathologies du cerveau ainsi que nos recherches en neurosciences cognitives, nous devons être en mesure d’étudier des structures et des cellules nerveuses de plus en plus petites », explique le Professeur André Luxen, responsable de la plateforme GIGA-CRC. « Le MAGNETOM Terra est capable de créer des images de cerveaux humains vivants avec une résolution spatiale isotropique très élevée de 0,2 mm. Ces techniques d’imagerie médicale à ultra-haute résolution sont essentielles pour atteindre nos objectifs. »

Le scanner IRM aidera notamment les chercheurs du GIGA-CRC-In Vivo Imaging à identifier plus rapidement les biomarqueurs des symptômes de certaines pathologies, à mieux répertorier les processus métaboliques du cerveau et à visualiser les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer, l’épilepsie, la schizophrénie ou la sclérose en plaques.

L’IRM 7 Tesla est financé par la Wallonie, les fonds européens FEDER, le FNRS et l'ULiège. Il est voué à être utilisé également par les universités proches. Les premières images seront générées dans les prochaines semaines après la finalisation de l’installation de l’appareil. L'inauguration est prévue au début de l'année académique prochaine.

Lire le communiqué de presse de Siemens Healthineers

Partagez cette news